1

Le surfski

Partager ce post:

Le surfski est un sport très populaire sur les côtes australiennes, sud-américaines et sud-africaines, cependant on rencontre de plus en plus de pratiquants dans le monde et en France.

 topimage_surfski_673x294

Qu’es ce que le surfski ?

Le surfski ressemble au kayak de mer mais à l’inverse de celui-ci il possède un gouvernail et un pédalier à l’avant. Ce sont de longs bateaux effilés d’environ 6.5 m, taillés pour la vitesse. Son étroitesse et sa longueur lui permettent de fendre de grandes vagues brisées. Les pagaies doubles lames sont souvent utilisées avec des lames d’ailes très profilées pour une efficacité accrue.

À travers le monde le surfski est utilisé par les sauveteurs en mer, par des sportifs pour les compétitions ou par des amateurs pour surfer sur les vagues. Ce sport est plus pratiqué dans les régions côtières les plus chaudes car il implique inévitablement un contact avec l’eau.

Cette embarcation permet de pagayer sur des longues distances, habituellement 25 km. Les participants surfent la houle sur des parcours avec le vent dans le dos : « down wind ».

 

Construction et conception

Les surfskis les moins chers sont fabriqués à partir de polyéthylène ce qui les rend lourds. Les plus légers sont eux constitués de couches de composites époxy ou un tissu de polyester lié par une résine: fibre de verre, kevlar, fibre de carbone ou un mélange. Pour réduire le poids, le nombre de couches et la quantité de résine peuvent varier mais il est important de garder l’intégrité structurelle ou la solidité du bateau dans de fortes vagues.

Les premiers modèles ont été construits de la même manière que les premières planches de surf, en laminé de bois clair et parfois recouvertes de tissu. Dans les années 1960, les premières planches de surf et surfski en mousse ont été taillées dans un seul bloc de mousse de polystyrène expansé, renforcé par des longerons en bois (élément constitutif d’une structure) et recouverte d’une fine couche de fibre de verre. La demande pour les surfskis augmentant dans les années 1970, cette méthode de production trop coûteuse a pris fin pour laisser place au moulage.

Partager ce post:

Louis Cano

One Comment

Laisser un commentaire