0

Surf et Paddle réunis aux Jeux Olympiques ?

Partager ce post:

La Normandie de nouveau olympique ?

 

Le monde de la glisse et de la voile est au centre de l’actualité olympique. Après l’annonce par la maire de Paris, Anne Hidalgo, d’une possible candidature de la capitale pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été 2024, le monde de la voile s’emballe, notamment la base de Normandie.

Les présidents des régions Haute et Basse-Normandie, avec Valérie Founeyron, ancienne ministre des Sports, ont fait savoir au Comité français du sport international leur volonté d’accueillir les épreuves nautiques olympiques.

Il faut souligner que la Normandie est un atout de choix, puisque la capitale normande accueille les épreuves de voiles comme le Tour de France, la Transat Jacques Vabre et la prestigieuse Solitaire du Figaro.

Lors de la candidature ratée de 2012, le dossier français proposé les épreuves de voile à la Rochelle, à presque 500 kilomètres de la capitale. Avec un peu moins de 200 kilomètres, la Normandie et ses sites nautiques ont de grandes chances de remporter la mise.

Reste à savoir si la France et Paris seront en mesure de proposer un dossier complet et séduisant pour la CIO, d’autant que la voile est un sport en délicatesse pour rester dans le programme des 28 sports olympiques.

Le Surf et le Paddle : futurs sports olympiques ?

 

Si le CIO a été décrié pour avoir remis en cause des sports historiques comme la lutte gréco-romaine, l’organisation internationale olympique s’ouvre aussi aux autres disciplines. Dans Francs Jeux, Sean Brody, responsable des affiliations à l’International Surfing Association, explique qu’il fera tout pour que le Surf devienne un sport olympique. En 1900, le surf avait été un sport de démonstration.

Outre le quota des pays adhérents à la fédération internationale (100), l’ISA doit aussi apporter des garanties à la fois technologiques et économiques, notamment dans la construction de site artificiel de surf. Les négociations sont en cours pour que le surf devienne olympique dès les Jeux de Tokyo en 2020.

Sean Brody tient également à souligner que le Stand-Up Paddle, une activité en forte croissance, offre plus de perspectives techniques et économiques et faire du SUP une discipline olympique n’est pas exclue.

Le Nautisme olympique

 

Pour faire un bref retour en arrière, la voile a été introduite lors des premiers jeux olympiques modernes, en 1896. Mais les conditions météorologiques n’étaient malheureusement pas au rendez-vous. Les premières régates de type olympiques ont eu lieu en 1900 à Meulan et au Havre, déjà en Normandie, lors des JO de Paris (non-homologué à l’époque), soit en même temps que le surf.

Les véritables épreuves de voile olympiques ont lieu en 1908 lors des JO de Londres. Meulan et au Havre accueilleront officiellement les compétitions olympiques de voile en 1924. La France entre 1900 et 2012 a récolté 38 médailles dont 12 en or. La Grande-Bretagne est bien devant avec 54 breloques dont 25 en or.

Petite anecdote supplémentaire, les JO ont accueilli le Monotaunisme en 1908, la seule fois où la compétition accueillait un sport motorisé. Quant au ski nautique, il a été une discipline de démonstration lors des JO 1972 à Munich, mais n’est jamais parvenu à s’inscrire dans le programme officiel des J.O.

Partager ce post:

Louis Cano

Laisser un commentaire