0

Les combinaisons “anti requin”

Partager ce post:

La combinaison « anti requin » est ce que ça marche ?

Combinaison SAMS

Petit récapitulatif

Depuis l’invention du surf, les hommes côtoient les plus grands prédateurs des océans. Ce partage des vastes étendues d’eau s’est dans la plupart des cas, faite sans mal. Il arrive parfois que des accidents surviennent et que les squales confondent les surfeurs avec des otaries ou autres mammifères marins.
Malgré ces quelques accidents, le nombre de morts liés à une attaque de requin reste très faible, environ 6 par an dans le monde entier. Pour tout vous dire, il y a plus de personnes tuées par des noix de coco que par des requins. Vérité ou simple légende urbaine, les noix coco ne sont pas les seules à être devant les requins en terme d’attaques mortelles, les cervidés, les chiens et les serpents se placent devant les squales.

LA solution ?

Toutefois il reste important de se protéger lorsque l’on rentre dans leur royaume. Une équipe de chercheurs Australien SAMS (shark attack mitigation systems) s’est penchée sur le sujet et a créé des combinaisons “anti requin”. Ces dernières possèdent des motifs et des couleurs assez originales.

« Un certain nombre d’animaux sont repoussés par des animaux toxiques qui ont développé un code visuel signalant à leurs prédateurs potentiels de ne pas les manger. Et ce signal est souvent un motif à rayures »

L’invention de ces combinaisons fait suite à une découverte scientifique sur la capacité des requins à distinguer les motifs mais non les couleurs.

“Nous savons que les grands prédateurs peuvent voir. Nous avons juste converti la science en technologie commercialisable, explique Hamish Jolly de SAMS. Ces combinaisons veulent simplement dire aux requins que leurs porteurs ne sont pas à manger.”

 

Ces combinaisons ne sont pas sûres à 100% mais permettent cependant de diminuer les risques. Les combinaisons seront quant à elles disponibles d’ici 2015 à la commercialisation, d’ici là prenez soin de vous !

Retrouvez nos combinaisons Jobe ici

Partager ce post:

Louis Cano

Laisser un commentaire