0

Le Wakeboard se réinvente pour tous

Partager ce post:

Un Wakeboard… sans traction

Le Wakeboard est une activité en vogue et les téléskis se multiplient en France comme nous l’écrivions sur notre blog lors de la construction du plus grand téléski de France du côté de Perpignan. Le Wakeboard est le parfait compromis entre la pratique du surf, la performance des figures, mais également le ski nautique. Mais le Wakeboard a besoin de traction et la marque Radinn a trouvé la solution : une planche de Wakeboard électronique.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo de la marque, ce Wakeboard de 29 kilos, constitué en fibre de carbone et kevlar, et propulsé grâce à une batterie qui peut tenir près de 30 minutes d’autonomie (pour une seule heure de charge) et peut vous faire glisser sur les eaux à 46 km/h.

Le Wakejet Cruise est certainement le début d’une nouvelle ère pour les passionnés de Wakeboard, mais pour le moment, à plus de 17 700 euros la planche, cette planche électronique est loin d’être accessible pour tous.

Nos planches de Wakeboard ne sont pas électroniques, mais elles vous satisferont tout autant.

Le Wakeboard s’adresse à tous

En parlant de téléskis, voilà celui du Spin Cable Park des Lacs de l’Eau d’Heure dans qui permet aux personnes handicapées de pouvoir également sentir l’adrénaline. Sur le site L’avenir.net,  Cédric Vandermot explique comment il permet aux paraplégiques ou encore aux malvoyants de goûter aussi au Wakeboard. Cela va d’un fauteuil fixé sur la planche, au départ simultané avec un guide, ou encore d’une session à deux sur une planche de Wakeboard. Ces nouvelles dispositions s’inspirent de ce qui existe déjà en ski alpin.

Même si l’exercice semble périlleux, les malvoyants sont rapidement autonomes dans la prise en main du Wakeboard. Pour les handiwakerboarders en fauteuil, les bateaux et bien entendu les membres du Spin eux-mêmes se jettent à l’eau pour accompagner leurs nouveaux adeptes pour assurer leur retour sur le ponton. Une très belle initiative de la part du Spin Cable Park des Lacs de l’eau d’heure, porté par André Balsacq, le chaisard qui a testé ces Wakeboards, montrant que le sport nautique ne s’adresse pas qu’à un seul public, mais bien à tous.

Partager ce post:

Louis Cano

Laisser un commentaire