0

Le canoë kayak pour les nuls

Partager ce post:

Il est parfois un peu délicat de comprendre toutes les subtilités qui entourent la pratique du canoë et du kayak. Pour vous préparer à la troisième manche de la Coupe du Monde qui se déroule du 16 au 19 juin à Pau, on va vous expliquer tout ce qu’il faut savoir pour suivre au mieux l’évènement.

Canoë et kayak, deux disciplines bien distinctes

A force de voir ces deux pratiques liées l’une à l’autre, on en vient à se demander ce qui les différencient, voici tout les éléments pour enfin les distinguer au premier coup d’œil.

canoe-kayak-edern-le-ruyet-vainqueur-en-coupe-du-monde-de-slalom-Archives Jean-Yves Prigent Pierre-Antoine Tillard et Edern Le Ruyet en canoë biplace, crédit : Jean-Yves Prigent

Le canoë

Le pratiquant du canoë, appelé le céiste, utilise une pagaie simple (une seule pale), limitant de fait la correction des trajectoires. Il se place généralement à genoux assis sur un banc, le centre de gravité assez haut, permettant d’obtenir une bonne visibilité sur son environnement mais en diminuant la stabilité de l’embarcation.

 

peter-kauzer-double-champion-du-monde-de-kayak-slalomPeter Kauzer,  double champion du monde de kayak, crédit : Rodolphe Martin

Le kayak

Le kayakiste, quant à lui, est assit au fond de l’embarcation jambe allongées devant lui, la stabilité acquise par cette position est plus importante que dans un canoë, d’autant plus qu’il utilise une pagaie double permettant de corriger plus efficacement sa trajectoire. Le Kayak est souvent conseillé aux débutants.

 

Ces deux disciplines se pratiquent principalement sur des monoplaces et biplaces mais il est tout à fait possible de trouver des kayaks et canoë de plus grande envergure, même dans les compétitions.

 

Les compétitions et catégories

On distingue plusieurs disciplines en compétition de canoë kayak, elles se pratiquent selon plusieurs catégories déterminées par le nombre de participants par embarcation. Par exemple, le kayak une place correspond à la catégorie K1, deux places la catégorie K2 et pour le canoë c’est pareil, C1 pour monoplace, C2 pour biplace. On voit également K1D ou K1H pour différencier les compétitions femmes (dames) et hommes.

course-en-ligneCompétiteurs d’une course en ligne, crédit : ckcir.fr

La course en ligne

La course en ligne se pratique sur eau calme, il s’agit d’une compétition que l’on peut retrouver aux Jeux Olympiques.

– La vitesse

Course de 200, 500 ou 1000 mètres sur kayak ou canoë à 1, 2 ou 4 places. Le but est de franchir la ligne d’arrivée avant les autres compétiteurs.

– Le fond

Longue de 5000 mètres, tout les participants de cette course partent au même moment et tentent de rejoindre en premier la ligne d’arrivée.

– Le marathon

Entre 12 et 35 kilomètres, cette compétition fait intervenir plusieurs passages sur la terre ferme pendant lesquels les compétiteurs portent leurs embarcations et ont l’occasion de se ravitailler.

 

ceiste-dans-une-descenteCéiste pendant une épreuve de descente, crédit : crifck.org

La descente

C’est une nouvelle discipline au sein de la Coupe du Monde de canoë kayak mais elle reste exclue des Jeux Olympiques pour le moment. Il s’agit d’une course en eau vive qui connaît deux variantes.

– La course classique

Les compétiteurs doivent aller d’un point A à un point B le plus rapidement possible, la durée de cette course est comprise entre 15 et 30 minutes.

– Le sprint

Même principe que la course classique mais sur une longueur de seulement quelques centaines de mètres.

 

denis-gargaud-chanut-slalom Denis Gargaud-Chanut en compétition de slalom, crédit: Nicolas Sabathier

Le slalom

Le slalom est une discipline pratiquée en eau vive où l’objectif est d’obtenir le meilleur temps sur un parcours aménagé ou naturel d’environ 350 mètres. Les compétiteurs doivent franchir entre 18 et 25 portes numérotées et matérialisées par des fiches bicolores.

Les portes blanches et vertes doivent être passées dans le sens de la rivière tandis que les portes blanches et rouges doivent être passées en remontant le courant. Chaque porte touchée pénalise le participant de 2 secondes et si une porte est ratée la sentence est sans appel puisqu’il écope de 50 secondes de pénalité.

Dans cette discipline seules les catégories K1, C1 et C2 sont autorisées.

 

 

Le slalom cross

Il s’agit d’une course de 45 à 50 secondes en eaux vives dans laquelle quatre participants partent au même moment d’une rampe placée 3 à 5 mètres au dessus de l’eau et doivent franchir un parcours de 5 à 7 obstacles tout en réalisant des figures telles que l’esquimautage.

 

La Coupe du Monde de canoë kayak 2016 à Pau

Tous les ans une Coupe du Monde de canoë kayak slalom est organisée en cinq étapes majeures entre juin et aout et dans des lieux divers. Cette année Pau accueille cet évènement mais aussi la Coupe du Monde de descente dont la dernière manche se déroulera pendant le festival de l’eau vive ce week-end. Le slalom cross sera aussi à l’honneur même si cette pratique ne fait pas l’objet d’une compétition internationale.

Vous trouverez sur cette page l’ensemble des activités proposées pendant le festival et si vous comptez vous y rendre l’entrée est gratuite le 16 juin mais payante pour les jours de compétition à hauteur de 10 euros par jours ou 20 euros pour les trois jours, des tarifs réduits sont disponibles et l’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans.

 

Voilà vous savez presque tout sur le canoë kayak, nous vous laissons quand même découvrir le freestyle en kayak car c’est assez impressionnant 🙂

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager ce post:

Louis Cano

Laisser un commentaire