0

Conseils pour éviter de crasher votre drone Phantom 4

Partager ce post:

 

 

Le Phantom 4 de DJI

 

Les drones sont de vraies petites merveilles d’inventivité, les derniers modèles sont de plus en plus sophistiqués et embarquent avec eux une grande quantité d’outils qui, une fois bien maîtrisés, vont améliorer grandement l’expérience que vous en tirerez.

Le Phantom 4 propose une qualité inégalée en termes de prise d’image et de maniabilité. Plus réactif, sans être trop nerveux, il permet de sortir des images en très haute définition (4K). Les différentes améliorations permettent de varier les usages et sa stabilité augmente significativement l’expérience visuelle qui se rapproche plus que jamais du matériel professionnel.

Retrouvez l’ensemble des caractéristiques techniques et innovations de ce produit dans notre boutique en ligne.

 

Obstacle Avoidance

Le Phantom 4 DJI propose une innovation essentielle en vue de démocratiser l’utilisation du drone, il s’agit de la détection d’obstacles qui s’opère grâce à un système basé sur l’usage de 4 capteurs positionnés à l’avant et sous l’appareil.

Cette innovation permet plusieurs usages bienvenus pour les prises de vue et pour augmenter significativement sa durée de vie entre les mains d’un néophyte.

Ainsi lorsque l’option est activée, limitant la vitesse de l’appareil à 35km/h, le drone va s’arrêter devant les obstacles mais aussi les contourner en produisant son propre parcours si l’utilisateur lui en donne la consigne.

 

Visual tracking

Autre innovation, les caméras frontales vont permettre de suivre un élément en mouvement :  voiture, vélo, individu à pieds. Cet usage, couplé à l’impressionnante stabilité du Phantom 4 en extérieur va vous permettre de réaliser des prises de vue incroyables.

Attention cependant, ce système n’est pas à tout épreuve et il arrive parfois, lors d’un décalage brusque de la cible, que le drone perde le tracking. Pas d’inquiétude, il va alors se mettre en position stationnaire et attendre de nouvelles directives.

 

 

Évitez les crashs

Nous vous partagions il y a quelques temps des conseils pour bien débuter avec son tout nouveau drone. Aujourd’hui il s’agit de connaître les innovations techniques qui vont vous permettre d’être toujours prêt et d’éviter la catastrophe, mais aussi leurs limites.

Nous vous proposons également un topo des bonnes pratiques et des choses à éviter lorsqu’on est l’heureux possesseur d’un drone dernier cri tel que le Phantom 4 de DJI.

 

Nos conseils

Bien que toutes les améliorations proposées sur ce modèle augmentent considérablement la confiance dont on fait preuve pendant l’utilisation, il faut cependant savoir que cette technologie n’est pas infaillible, voici donc quelques indications importantes :

  • Les capteurs de détection sont frontaux, évitez donc de réaliser une marche arrière ou un déplacement de coté sur une zone qui n’est pas parfaitement sûre.
  • Lorsque la luminosité est faible, la détection est beaucoup moins efficace, ainsi en fin de journée ou tôt le matin, il ne vaut mieux pas s’appuyer sur cette option.
  • En règle générale la détection d’obstacles est très efficace dans des conditions optimales de luminosité, mais elle reste assez approximative face à des branches et totalement inopérante devant des câbles électriques, faites dont très attention selon l’endroit dans lequel vous filmez.
  • L’option return-to-home (RTH) est toujours présente sur ce produit, comme sur la plupart des modèles de bonne facture, mais nécessite de passer un certain temps à le paramétrer avant de prendre son envol. En effet, suivant l’endroit où vous filmez il peut être nécessaire d’ajuster la hauteur à laquelle le drone se stabilisera avant de revenir à son point de départ.

 

Faites preuve de bon sens

En plus de ces précieux conseils, en voici d’autres plus généraux provenant de l’expérience, parfois assez désastreuse d’une multitude d’utilisateurs :

  • Évitez l’utilisation en intérieur si votre drone est d’une taille conséquente, cela peut sembler rassurant pour effectuer ses premiers pas, mais si vous comptez vous lancer sur une utilisation plus avancée, privilégiez l’extérieur dans des conditions climatiques idéales et avec, pourquoi pas, un généreux tapis d’herbe sur le sol.
  • Filmer au dessus d’une rivière, d’un lac ou de la mer nécessite que l’utilisateur ai déjà une grande expérience de vol, et que toutes les options dédiées à la récupération du drone suite à un manque de batterie soient parfaitement paramétrées.
  • En règle générale, l’enthousiasme est de mise lorsque vous mettez les mains sur un produit de cette qualité, mais ne laissez pas ce sentiment se transformer en inconscience. Allez-y petit à petit et apprenez à maîtriser votre appareil avant de l’utiliser dans des situations qui peuvent présenter des risques pour les autres ou pour votre matériel.

 

Avenue Nautique est fier de pouvoir mettre à votre disposition un drone de cette qualité, vous trouverez dans notre boutique des packs avantageux pour vous lancer dans une expérience complète avec le Phantom 4 de DJI.

D’ailleurs n’hésitez pas à partager avec nous vos plus belles prises 🙂

 

 

Et n’oubliez pas que parfois, il n’y a juste rien à faire …

hawk-vs-drone

Enregistrer

Enregistrer

Partager ce post:

Louis Cano

Laisser un commentaire